mercredi 19 octobre 2011

audace



Une flèche hardie
une assise carrée de pierre
l'élan est pris





Sully-sur-Loire, église Saint-Germain

14 commentaires:

  1. perforer le ciel
    durement
    pour y porter
    nos prières

    RépondreSupprimer
  2. la voie entre terre et ciel ...

    RépondreSupprimer
  3. > Brigetoun, une des plus haute flèche charpentée en bois de France, paraît-il ! Trante-cinq mètres, m'a-t-on affirmé. Je ne suis pas allé vérifier, je fais confiance !

    > Mémoire du silence,

    Hosanna, Hosanna, hosanna au plus haut des cieux.
    Hosanna, hosanna, hosanna au plus haut des cieux.
    Nous célébrons ton nom, d'un cœur reconnaissant
    Tu es le Seigneur glorieux, hosanna au plus haut des cieux.

    > Père Fauré, tu t'es planté ! Qui s'y frotte, s'y pique.

    > Pat, sur une rampe de lancement, la flèche attend le décollage. Le ciel est clair. Départ imminent.

    RépondreSupprimer
  4. Message agressif envers le ciel.
    Réponse à celui qui a dit "Je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée" ?... (Matthieu, X-34)

    RépondreSupprimer
  5. Pffouff, il ne vaut mieux pas sauter en parachute dans les parages !!!

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour
    Une flèche qui traverse le ciel pour cette église
    Bonne journée
    Alain

    RépondreSupprimer
  7. Elle gratte le ciel pour chercher Dieu!

    RépondreSupprimer
  8. l'élan est pris
    et le drapé gris !

    RépondreSupprimer
  9. Belle image en épure de gris sur ciel bleu

    RépondreSupprimer
  10. Tout cela a un coût, il faudra bien payer l'ardoise car sans manière grivoise le seigneur se pique un peu de bonté divine et de charité mais pas sur Loire.

    RépondreSupprimer
  11. Il joue l'élégance et transperce le ciel

    RépondreSupprimer
  12. > Tilia, trop effilée à ton goût, trop menaçante dans le ciel. Il est vrai que ce n'est pas une colombe qui y perche mais un coq !

    > Mathilde, pour un parachutiste, plusieurs écueils à éviter. La flèche et ... la Loire, tout à côté ! Entre les deux, la marge est faible.

    > Alain, une prouesse technique que cette flèche et je tire mon chapeau à celui qui a posé la première ardoise.

    > Neyde, comme un appel, une supplique, lancés vers le ciel. Les cloches en contre-bas battant le rappel.

    > Lautreje, une belle couleur que l'ardoise que l'on retrouve sur bien des toits en val de Loire.

    > Arlettart, des teintes comme en camaïeu...

    > Thierry, l'esprit bien affûté posant ses piques. La charité, mon bon monsieur, c'est un peu plus loin, en amont...

    > Monique, une fière élégance et qui se remarque de loin...

    RépondreSupprimer