mardi 5 septembre 2017

Indésirable

 
 
                     Il y a l'action et ce qui en résulte. Un savoir faire qui parfois confine à l'art, l'habileté, la science du métier. Grimper à l'arbre, harnaché pour le domestiquer comme pour un voyage dans la lune avec gilet, casque, gants et ceinturon sanglé à la taille muni de multiples crochets sans oublier cordes et filins arachnéens... Cela tient autant de l'alpinisme que de l'acrobatie quand le monte-en-l'air, de branches en branches, prend appui, s'arrime et saisit la scie ou la tronçonneuse qui lancée se met avidement à vrombir et dévore les branches qui vacillent, leur chute contrôlée, leur réception au sol, le tout sans un cri ni douleurs, rien que le bruit du feuillage s'esclaffant touchant terre. Les larmes apparaîtrons plus tard au moignon sectionné net quand perlera la sève désormais inutile. À la fin, une sorte de candélabre géant de deuil se dresse vers le ciel, toutes bougies éteintes.

vendredi 1 septembre 2017

Images à la une




Sans rien dire
les images donnent le ton
reprenant leur droit



Ont-elles telle force pour le dire ?



N'importe quelle image le peut en silence.




« La vie moderne tend à nous épargner l'effort intellectuel comme elle fait de l'effort physique. Elle remplace, par exemple, l'imagination par les images ... » (Paul Valéry)
 



L'image est-elle source d'un imaginaire ?












mardi 29 août 2017

Au milieu du fleuve

 
 
     Soudain le flot vient buter contre la grève.
     Brusquement détourné, le courant s'accélère
 
 
 
 
délaissant la rive droite pour la gauche...
 
 
 
 
Ainsi, le fleuve navigue d'une rive l'autre
hésite, paresse, s'alanguit en été
entre les bancs de sable blonds.
 
 
 
 


lundi 8 mai 2017

Carrefour de l'Histoire

  

   En forêt d'Orléans, le massif de Lorris, au cœur de la forêt, se trouve le Carrefour d'Orléans rebaptisé Carrefour de la Résistance, en 1945.

   Huit routes y aboutissent ou en partent pour de belles randonnées pédestres. J'en ai rapporté quelques unes ici, du 25 au 30 avril 2017.

   Quatre maisons forestières attestaient de son importance dont une seule subsiste aujourd'hui : la maison forestière d'Ouzouer-sur-Loire.

   De beaux arbres ont été implantés formant un arboretum.


   Le 14 août 1944, un événement dramatique s'est déroulé ici : le maquis de Lorris, le plus important de la forêt, est attaqué et anéanti par un détachement de l'armée allemande, les maisons incendiées, les hommes poursuivis et abattus avec acharnement et systématiquement. 

   Un monument a été élevé sur les lieux.  Des commémorations y ont lieu chaque année.






   Ironie de l'histoire, le 15 août 1944,la ville d'Orléans était libérée.

   Un lieu du souvenir, un lieu de mémoire. 




lundi 17 avril 2017

la fleur en beauté




     Elle se déploie dans l'espace un peu plus chaque jour, creuse sa place à mesure qu'elle s'épanouit, élargit l'endroit, obligeant celui qui l'observe à changer son regard, l'angle de prise de vue, cherchant sa singularité de fleur naissante. Elle échappe au photographe. Elle a sa vie propre. Elle ignore qui cherche a la faire sujet de beauté. Deux mondes étrangers l'un à l'autre et que la nature néanmoins fait se côtoyer : la fleur et l'insecte en visiteur.