lundi 1 juin 2020

Jardin



  Ayant toujours suivi son désir, le Philosophe n'a pas de regrets. Pas de doutes, pas d'hésitations, pas de tergiversations, pas d'approximations, pas de ruminations. Son regard intérieur fixe le but : une sphère de lumière solide. Il l'entend battre, comme il entend battre son cœur. S'il sort de son bureau, le moindre jardin se change en musique. Le gravier est un clavecin, la pelouse un piano, le pin parasol un violoncelle, l'acacia un violon, le laurier un basson, le rosier une clarinette. Le concert silencieux est constant, même sous les étoiles. Une éclipse de lune le confirme, puisque la lune, à ce moment-là, passe au rouge sur l'horizon. Le Philosophe, concentré, sait calculer ses éclipses.

Désir, Philippe Sollers, Éditions Gallimard 2020.





mercredi 27 mai 2020

Désir

  

    " La nature est pleine de mouvements plus ou moins cachés, le plus souvent presque imperceptibles. Regardez ce rosier immobile : trois bourgeons, à peine visibles, donneront, dans trois jours, trois roses rouges admirables. Essayez d'entrer dans cette éclosion et sa discrétion nocturne. Écoutez mieux son désir.

     La rose n'est pas sans pourquoi, elle veut être vue, entendue, caressée du regard, respirée, contemplée, rêvée, imaginée, transposée, offerte... "

Philippe Solers, Désir, Éditions Gallimard 2020


mardi 12 mai 2020

Des fleurs fascinantes...



Des fleurs fascinantes



sauvages ou domestiquées



une forme inimitable



l'orchidée du pauvre



si pudique en ses atours



de toutes les nuances





Pour mieux se familiariser avec ces fleurs emblématiques, l'ABCdaire des Iris (chez Flammarion, 1977) est une excellente introduction au monde des Iridacées présenté par trois spécialistes, Philippe Bonduel, Maurice Boussard et Richard Cayeux.

dimanche 10 mai 2020

La rose et ses visiteurs


Explorateur gourmand
un peu pataud


usant de la tête et des pattes


se fourvoyant
au cœur de la fleur


nectar ou pollen faisant l'affaire


sans négliger quelque pièce florale


et le soir le surprenant à la tâche
il passera la nuit 
se confinant sur place

Cétoines grise et dorée

mercredi 6 mai 2020

Les iris



Voici le mois de mai

le temps des roses

mais aussi des iris









si la pluie leur laisse le temps de s'épanouir


sans trop les flétrir
pour un instant de plaisir



lundi 4 mai 2020

Safari au jardin


Safari photographique



au jardin




par temps de confinement



de pluie et de brouillard


" Tout est loisible à la rose, splendeur, conspiration de parfums, chair de pétales qui tente la narine, la lèvre, la dent...


Mais tout est dit, tout est né dans l'année lorsqu'elle y entre; la première rose n'annonce que toutes les autres autres roses. Qu'elle est assurée, et facile à aimer ! Elle est plus mûre que le fruit, plus charnelle que la joue et le sein. Dans les jardins de mon enfance on la prisait énorme, et franchement rose. "



et que dire des pivoines qui les accompagnent ?



Texte : Colette, Prisons et Paradis, 1932


samedi 18 avril 2020

Déconfinement

Serait-il temps de déconfiner ce blog



de l'aérer 


de l'illuminer 


de le fleurir


 avant que fleurs ne fanent ?