samedi 6 juin 2020

Colette

     

    " Tout est loisible à la rose, splendeur, conspiration de parfums, chair de pétales qui tente la narine, la lèvre, la dent ... mais tout est dit, tout est né dans l'année lorsqu'elle y entre; la première rose n'annonce que toutes les autres roses. Qu'elle est assurée, et facile à aimer ! Elle est plus mûre que le fruit, plus charnelle que la joue et le sein. Dans les jardins de mon enfance on la prisait énorme, et franchement rose..."

Prisons et Paradis, Colette, 1932.



3 commentaires:

  1. avec la prose sensuelle de Colette.

    RépondreSupprimer
  2. Dans mon jardin pousse deux rosiers 'Colette'. Les fleurs (en voici une) sont assez petites et saumonées, très agréables mais quel dommage que l'obtenteur n'ait pas connu ce texte !
    Par ailleurs j'aime beaucoup la façon dont elle sait parler de la nature notamment dans "le Blé en herbe". Et sa façon de donner un sens à des mots à son gré. Presbytère.

    RépondreSupprimer