lundi 23 décembre 2013

Porte






En cherchant dans mes archives.

En cherchant quoi ?

Des souvenirs anciens

Usés 

tels cette porte aux planches fatiguées.




19 commentaires:

  1. pour mon plus grand plaisir !
    déjà ça, non ?

    RépondreSupprimer
  2. Par les trous de la porte je te souhaite un joyeux Noël !

    RépondreSupprimer
  3. Usée mais belle, la patine du temps. Bons souvenirs et bonnes fêtes.

    RépondreSupprimer
  4. Dommage je ne vois pas la photo
    mais je me souviens les portes des Cévennes
    c'est par l'une d'elles que j'entrai dans Pêle Mêle
    il y a maintenant 7 ans

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. On pousse une porte un jour puis "hop" la lumiere est la prete a attraper...
    Je vous souhaite de bons moments de Paix et de Partage en cette fin d'annee.

    RépondreSupprimer
  7. ambivalence et encadrement, passage et ouverture , un symbole universel

    RépondreSupprimer
  8. Une porte est autant symbole de fermeture que d'ouverture et je suis heureuse d'avoir poussé la porte de votre blog pour vous y retrouver, merci Pierre infiniment pour ce petit clin d'oeil à mi voix espéré depuis si longtemps.
    ___

    La pierre et le bois rongés par le temps
    Mémoire d'un passé toujours présent
    Au coeur de chacun intensément
    ___

    Je vous souhaite Pierre de pouvoir entrer du mieux possible dans cette année nouvelle et vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  9. La porte entre deux années vient de se refermer sur 2013, pas fameuse pour beaucoup d'entre nous. Espérons que 2014 soit plus favorable pour tout le monde.

    En ce début d'année, je te souhaite cher Pierre, le courage de continuer à nous enchanter par la sagacité de tes textes et images. Et bien sûr, une bonne santé pour toi et tes proches.

    RépondreSupprimer
  10. Mais combien Belle ,!! pour y arriver il en a fallut des intempéries...
    Que cette Année vous comble sans rien enlever de votre curiosité pour nous enchanter
    Merci Arlette

    RépondreSupprimer
  11. Des trous (plusieurs matous auraient-ils essayé de rentrer en même temps ?), un lambeau de serrure, des " raccommodages ", ... et cette porte n'en est que plus vénérable, et unique. La pierre la soutient, l'épaule, la retient.
    Jusqu'à quand ? ...
    Pensées affectueuses, Pierre.

    RépondreSupprimer
  12. Une porte comme j'aime en voir et..en photographier !
    Rafistolée plusieurs fois, le bas a fini par laisser passer les courants d'air....
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  13. Quand même pas fermée pour toujours cette porte ? j'espère...
    Que ce printemps, bien que maussade, te soit doux, Pierre

    RépondreSupprimer
  14. Amies, amis de toujours, merci de vos mots.
    Je crois bien avoir perdu la clé de la porte. Ne sais quand je trouverais la force de la chercher.
    Laissons au temps le temps de panser les plaies.

    RépondreSupprimer
  15. Comme par miracle aujourd'hui
    je peux la voir cette porte fatiguée
    avec ses pansements et ses blessures
    ses plaies béantes et son mystère
    son grand silence consolatoire

    sa dignité entre la pierre

    RépondreSupprimer
  16. C'est avec un grand plaisir que je repasse par ici après ma longue absence

    RépondreSupprimer