samedi 27 janvier 2018

Brouillage



Le paysage occulté
se cache derrière le rideau
un théâtre d'ombres

« Le brouillard a tout mis
Dans son sac de coton;
Le brouillard a tout pris
Autour de ma maison. »

Maurice Carême



8 commentaires:

  1. rideau fermé - on retient son souffle, on attend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attendre des jours meilleurs ? L'hiver ne fait que commencer !
      « Mais vous, Hiver, trop êtes plein
      De neige, vent, pluie et grésil;
      On vous doit bannir en exil.
      Sans point flatter, je parle plain :
      Hiver, vous n'êtes qu'un vilain. »
      Attendre, espérer, le printemps...

      Supprimer
  2. Les mots du poète se posent à merveille sur le paysage, la photo, sur cette scène.
    Merci Pierre. Bon dimanche, ainsi qu'à Brigitte et aux visiteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon dimanche Midolu. Un hiver doux mais humide.

      Supprimer
  3. Un paysage à mots. Il suffit de bien peu pour que tout s'éclaire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mots sont à eux seuls tout un paysage. Description de la description aurait dit Barthes.

      Supprimer
  4. Un lever de rideau sur un poème de Maurice Carême je suis séduite par cette photo, l'image et les mots qui vont avec.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Monique. Brouillard vous n'êtes qu'un vilain.

      Supprimer