samedi 5 septembre 2015

Préparation du printemps prochain



Au Parc Floral d'Orléans-La Source

Le jardin des iris remodelé
pour une nouvelle présentation




les jardiniers à l'œuvre





le grand tapis bleu
toujours là




quelques iris remontants
en fleur




telle une promesse.









17 commentaires:

  1. et quelle promesse (en plus j'ai appris quelque chose ce matin.. chance)

    RépondreSupprimer
  2. Si on ne pépare pas le futur, rien viendra;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'automne est la saison des récoltes d'un temps futur maintenant passé.

      Supprimer
  3. Si on ne prépare pas le futur, rien viendra.

    RépondreSupprimer
  4. Le tapis d'iris bleu fleuri doit être une merveille .
    Le printemps sera superbe au Parc floral d'Orléans - la Source et j'aime beaucoup l'architecture du jardin .
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère. Ai déjà pris rendez-vous.

      Supprimer
  5. Promesse est ...espoir et difficile de composer une harmonie
    Rendez- vous au printemps alors?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au mois de mai si les iris ne sont pas en retard pour fleurir.

      Supprimer
  6. Promesse florale
    Pour qui veut et sait attendre
    Le fruit du labeur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fleurs à remonter le temps
      iris de tes yeux
      le ciel nous sourit.

      Supprimer
  7. Vos mots sont beaux, lumineux rafraîchissants, encourageants, une promenade en poésie qui fait du bien. merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le monde, Monique, n'aurait-il pas grand besoin de douceurs...?

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  8. Des courageux, ces iris remontants. Ils sont magnifiques !
    Les saisons des jardiniers sont toujours en avance sur le calendrier, un comme pour les grands couturiers.
    Avant de penser au printemps, je me demande comment va être l'hiver. Il parait que les oignons n'ont guère de peaux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les oignons sont un beau baromètre...
      Sinon, il faudra, si l'hiver est rude, s'habiller comme un oignon !

      Supprimer
  9. Méandre au milieu du bleu, commen une mer qui se referme sur les pas.
    Je prefere personellement le present.

    RépondreSupprimer