mardi 12 avril 2011

attache


Contre vents et marées
aussi soigneusement noué qu'il soit
le cordage sera-t-il efficace ?

La barque au port
en confiance
 pour la nuit s'endort.




22 commentaires:

  1. les cordages -
    qui saura faire un noeud
    quel que soit son nom
    pour me tenir dans le monde

    RépondreSupprimer
  2. Coeurs liés
    contre vents et marées
    pour le pire et le meilleur
    vers leur tendre destinée

    RépondreSupprimer
  3. pensées entremêlées
    dans le chanvre
    du petit matin

    RépondreSupprimer
  4. Et gaffe aux orties quand il faudra dénouer le noeuf... Joli cadrage pour cette photo.

    RépondreSupprimer
  5. C'est joli un lien
    Sa beauté de ses êtres
    C'est dans s'aimer
    Ensemble

    RépondreSupprimer
  6. Nœud d'écoute ?
    Nœud d'amarrage ?
    Nœud de grappin ?
    Les trois seront efficaces.
    Si les eaux ne montent point trop, ni ne descendent...

    RépondreSupprimer
  7. Les attaches donnent une stabilité, même si ça peut tanguer un peu parfois !!! Et quand on défait des nœuds, et bien, c'est une nouvelle route qui nous attend, pour grandir aussi !!!
    Cocoon ou aventures ? Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients !!!

    RépondreSupprimer
  8. Un bon noeud sans être coulant doit être assez souple mais aussi ferme et ne point jouer lâche
    les attaches sont elles du genre qui fache
    on dit des marins "une femme dans chaque port"
    mais il y a des marins fidèles comme Marius
    d'autres attaches ont amené des attachés case
    mais il s'agit là de secrétaires et pour les agrafes plus anciennes on se rapproche des gaffes

    RépondreSupprimer
  9. Peut-être en arrière-plan un buddleia, mais le nœud n'est pas " papillon " !

    La barque somnolente rêve-t-elle de voyages ?

    RépondreSupprimer
  10. Larguons les amarres
    pas question de mourir à l'attache.

    Les prisonniers du boulot
    ne font pas de vieux os !

    RépondreSupprimer
  11. Lié pour la vie à tous vent des tempêtes

    RépondreSupprimer
  12. En voyant de tels nœuds, on pense à ce qu'il peuvent retenir, si c'est une barque c'est apaisant, si c'est un humain, ça l'est moins....
    il y a des choses comme cela qui ont différentes facettes si opposées !!

    RépondreSupprimer
  13. Le chanvre (un tient et deux tu l'auras) est l'antichambre du voyage; qu'il vienne à se rompre et alors s'estompera l'ombre

    RépondreSupprimer
  14. Etoupe et pois
    étouffez moi
    j'ai le noeud
    dans la gorge
    quels torts ont ils
    de nous retenir
    contre notre grè
    amarrés mais pas amarinés

    RépondreSupprimer
  15. Le ballet du cordage.
    Sont trois
    qui en perdant un
    deviennent deux
    ou sont deux
    qui gagnant un
    deviennent trois.
    Ou sera-t-il le noeud de notre vie?

    RépondreSupprimer
  16. Parfois le noeud serre trop fort
    le fil se tord
    laisse un peu de mou
    à la longe

    RépondreSupprimer
  17. S'attacher c'est créer des liens, ne plus partir à la dérive, s'ancrer dans la force de l'amitié.
    "C'est bon, tu sais, d'avoir son coeur en mains sûres. La paix se fait peu à peu" Joë Bousquet

    RépondreSupprimer
  18. > Brigitte, existe-t-il ce type de noeud pour nous maintenir en ce monde alors qu'y parvenant le cordon est coupé ?

    > Mémoire du silence, une belle image qui révèle l'attache pour ce noeud d'amarrage en huit.

    > Laura, les rêves tissés, corde liée à une autre, rêves partagés.

    > Pastelle, je n'ai pris garde et ne saurais répondre au sujet des orties. Des pariétaires, peut-être.

    > Annick, tant de liens possibles en chemin pour joindre les deux bouts.

    > Capitaine Haddock, voici un avis de spécialiste en navigation. Ici, nous dirions un noeud de gabarier. En fait, un noeud, quel qu'il soit, peut vous retenir au port.

    > Mathilde, un noeud peut avoir plusieurs tours pour plus de solidité. Les noeuds plats ont bonne réputation et font de belles et durables alliances.

    > Thierry, sans pour autant être volages, chaque artisans, selon son métier, a ses préférences en matière de noeuds.

    > Midolu, les buddléias sont peu regardant en matière d'attache et poussent un peu partout. Je retournerai sous peu m'assurer de cette végétation afin de satisfaire votre curiosité.

    > Tilia, le chanvre en la matière, est plus doux que le fer.

    > Pat, un noeud à l'épreuve du temps. Le lierre meurt là où il s'attache.

    RépondreSupprimer
  19. Merci à vous, Pierre !

    Buddléias ou orties, l'important c'est le fond qui tapisse et offre un lit au cordage, adoucissant la pierre ...

    RépondreSupprimer
  20. > Cocole, en bord de Loire, ce ne peut être qu'une barque. Heureusement !

    > Thierry, tu as un noeud dans la gorge : c'est l'émotion. Ici, on dit avoir un chat dans la gorge. C'est ce que l'on nommera donc un noeud d'arrêt.

    > Neyde, charmante comptine. L'important est de ne pas perdre le fil de notre vie.

    > Arlettart, donner un peu de mou au noeud est gage de souplesse. Ici, point n'est besoin d'une aussière pour immobiliser la gabarre légère.

    > Monique, maintenir sa barque au havre, en dehors des courants et des tourments.

    RépondreSupprimer
  21. > Laurence, ce n'est pas le noeud Gordien !

    RépondreSupprimer