mardi 8 décembre 2015

fin de partie



Au bout du monde

indécises et rouillées

feuilles tremblantes




12 commentaires:

  1. Réponses
    1. De grâce, un moment encore !
      Le vent, en bel indifférent, se laissera-t-il convaincre ?

      Supprimer
  2. "Au bout du monde" mais pas encore au bout du rouleau.
    Bien jolies dans la lumière, ces feuilles de tilleuls piquetées de taches de rousseur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plutôt qu'au " bout du monde ", je préférerais ce matin au " bord du monde ". avec le sens de finistère.

      Supprimer
    2. ou bien au bord du monde, dans le sens de "l'autre monde"...

      Supprimer
    3. J'aime les lectures plurielles. Ici, l'autre monde serait plus approprié, au bord de partir qu'elles sont ces feuilles, pour l'autre monde. L'envers du décor ou celui du miroir.

      Supprimer
  3. Elles s'accrochent à l'existence
    Mais le temps aura raison d'elles
    Le cycle de la vie a ses exigences
    Elles ont beau se faire belles
    Ainsi vont les saisons immuables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le chant du cygne, donc; les plus belles feuilles sont les dernières.

      Supprimer
  4. Il leurs restent de beaux jours et à nous aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À nous, à elles, d'en profiter. Un petit effort encore, la nuit pour se ressourcer.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Soyons sages, peut-être resteront-elles jusqu'à l'aube de l'an neuf.

      Supprimer