dimanche 15 novembre 2015

Lector in fabula



à la proue

face au fleuve




les mots s'écoulent

et dessinent une rivière








12 commentaires:

  1. Réponses
    1. dans les livres. l'humain, encore plus en lecture.

      Supprimer
  2. Aujourd'hui plus que jamais, sur les bords du fleuve se réfugier comme sur l'épaule d'un ami....

    Le silence, un livre
    Trouver à travers les mots
    La paix intérieure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tendre la main vers l'autre; serrer toutes les mains pour faire passer un peu de la chaleur humaine.

      Supprimer
  3. Même pas réussi à trouver ce calme dans les livres les mots....partie hier matin juste écouter les oiseaux, juste cela, dans la campagne, écouter.......silence, vent et chants d'oiseaux...loin de toute fureur....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile en ces temps d'horreurs de trouver l'apaisement. Nous tentons d'exister dans un monde de profonde inquiétude.Le pire doit être surmonté même si la bête porte l'immonde.

      Supprimer
  4. les mots s'écoulent..
    les morts s'écroulent
    les morts s'écoulent
    mes mots s'écroulent
    Urgence, changer d'air

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trouver les mots pour dire l'horreur de la mort imposée.

      Supprimer
  5. la saveur des mots
    les murmures du fleuve
    le soupir des arbres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les mots,
      les murmures
      les soupirs
      les larmes aussi.

      Supprimer
  6. Tendre les mots, les porter à nos portes et plus loin encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mots, une caisse de résonance, pour la vie comme pour la mort, pour la joie comme pour la tristesse.

      Supprimer