dimanche 22 novembre 2015

après la pluie





   Il a tant plu que là où je n'ai jamais vu une goutte d'eau, même en hiver, le bassin de rétention est rempli et seules en émergent quelques pointes d'herbes jaunissantes qui brillent dans le soleil levant dans une eau claire, comme filtrée, formant nappe où se reflète un ciel délavé par la nuit.  



16 commentaires:

  1. et que c'est ravissant
    (que ça ne se produise pas trop souvent, mais c'est vraiment ravissant)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Telles de petites chandelles mémorielles.

      Supprimer
  2. La pluie a permis cette belle ambiance, savoir saisir de tels instant est toujours un plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'y aurait-il de bonheur que dans l'instant ? Je le crois. À saisir.

      Supprimer
  3. Mais la photo est belle.... oui, la photo est bonne
    rien à voir bien sûr avec la photo de Barbara
    mais en écrivant le commentaire me la remet en mémoire ici
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La photo comme les mots n'est là que pour créer des liens, évoquer des souvenirs, rêver peut-être à ce qui fût et ne reviendra plus.

      Supprimer
  4. La pluie a créé une belle chorégraphie
    ces brins d'herbe jaunie semblent danser dans la lumière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une chorégraphie où le vent est le maître d'œuvre, la lumière l'éclairagiste, un oiseau la musique.

      Supprimer
  5. Me faisant discret, je passe par ici amitié Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les temps nous sont difficiles, un rien capte l'attention. Va savoir où se cache la joie. Dans un brin d'herbe, peut-être ?

      Supprimer
  6. Une magnifique façon de saisir l'instant unique. On peut sentir la douceur de la lumière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de l'éternité dans l'instant, Thérèse, de l'universel dans l'unique.

      Supprimer
  7. Beaucoup d'eau dans le Val de Loire en cet automne, la terre en regorge, et cette image qui en témoigne est très belle .


    Couleur liqueur de verveine
    Je trempe mes lèvres dans ce spiritueux divin
    Comme ces brindilles d'herbes rayonnantes
    Baignent dans ce miroir du ciel de l'aube

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un automne très mouillé mais la Loire reste calme, toujours - du moins pour un temps - très basse.

      Supprimer
  8. Et la pluie semble encore tomber en aiguilles sur fond d'un" effet nymphéas "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pluie ne donne pas toutes les nuances de la palette de Monet, tout au moins ce matin-là.

      Supprimer