lundi 4 juin 2012

entre les deux tours ...



L'entrée du château
opaque et fermée
mais non sans allure



Allons ! Osons

un coup d'œil

par dessus le mur !






**** Pour Michel et autres amateurs, les deux " blasons" du portail. Enfin !!!

Voici les Chevaliers lors de leur pélerinage annuel devant la mairie de Boigny :



(le Grand-Maître est à gauche portant une veste blanche)

32 commentaires:

  1. et regardons la richesse tranquille et qui se préserve des temps anciens - (même si les ferronneries des pavillons disent ostentation)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Brigitte Celerier, sans doute mais les proportions sont bonnes et la brique donne un petit air de gaieté.

      Supprimer
  2. et les concierges aux premières loges...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > JEA, ces deux pavillons à l'entrée ont servis d'habitation (réduite !) aux gardiens puis furent loués avant d'être abandonnés et le portail non utilisé.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. > Pensées au fil de l'eau, à l'origine un immense domaine avec fermes et moulin, un grand parc et des bois. Aujourd'hui il ne reste plus que le parc mutilé de ses grands arbres, le jardin abandonné. Mais dans le village, cet espace est protégé dans une zone dénommée plus ou moins comme " espace naturel ". Un coin tranquille donc, pour privilégiés, mais non public.

      Supprimer
  4. Entre deux tours, nous n'y sommes pas encore !
    C'est un titre pour dans quelques temps...

    Mais entre deux avants-corps, on pourra peut-être apercevoir un chat, tôt.

    Il ne reste plus qu'à te faire inviter pour nous montrer des photos de l'intérieur !

    Dommage que l'on ne voit pas mieux le blason d'argent à la croix de sinople et la couronne...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Michel, tu auras noté les deux boutte-roues contemporains qui ont remplacé les anciens qui étaient munis d'un pique à leur sommet pour éviter de s'y reposer et de faire la causette.

      Ah ! mon beau château,
      Ma tant' tire lire lire,
      Ah mon beau château,
      Ma tant' tire lire lo.
      (...)

      Supprimer
  5. Le coup d'oeil par dessus le mur donne envie d'en savoir encore davantage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Tanette, cet ensemble, les deux tours et le domaine avec le château, faisait partie du domaine royal. Louis VII y épousa, en 1154, Constance de Castille, sa seconde femme, et fit don cette même année du domaine aux Chevaliers de l'Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem pour y installer une léproserie. Ce qui fut jusqu'en 1789.

      Supprimer
  6. Le portail est fermé
    et le mur est fantôme
    j'ose un coup d'oeil
    entre les deux tours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Mémoire du silence, portail fermé, blog silencieux, rien ne va plus. Un blog fantôme. Pauvres de nous !

      Supprimer
  7. >> Mis à part commenter, je ne puis plus rien publier ici ! Les " blasons " ne passent pas.

    RépondreSupprimer
  8. >> les blasons ce matin sont passés, enfin ! Obligé de changer de machine. Que se passe-t-il donc sur celle-ci pourtant la plus blasonnée.

    RépondreSupprimer
  9. Réponses
    1. > Michel, on ordre hospitalier et militaire.

      Supprimer
  10. Un ordre qui se maintient.
    Parmi ses grands maîtres se trouve le 13e duc, sans doute celui dont il est question sur la plaque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant le château a été donné par le comte son père au fils, le marquis Charles-André de Brissac en 2004. D'ailleurs, une couronne de comte devrait avoir ses pointes boulées. Cette couronne-ci serait-elle donc de marquis ?

      Supprimer
    2. > Tilia, tout à fait exact. Ces messieurs, et, aujourd'hui, ces dames, viennent en pélerinage chaque année dans le village, assistent à un Office le plus souvent œcuménique et défilent avant d'être reçus à la mairie par les édiles.

      Supprimer
    3. > Michel, le château dont tu fais mention est celui de Brissac en Maine-et-Loire et non celui d'ici.

      Supprimer
  11. Réponses
    1. > Michel, les armoiries se déclinent ainsi : l'enseigne est d'argent avec une croix verte. Elle devient d'Ordre avec huit pointes augmentée d'une croix grecque également de couleur verte. Les croix elles-mêmes sont entourées du Collier de l'Ordre (fort contesté par les rois de France) agrémenté d'un manteau d'armoiries noir.

      Supprimer
  12. C'est la semaine prochaine....entre les deux tours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Gérard, j'y pense, mes séjours à la campagne quelque peu perturbés cette année !

      Supprimer
    2. > Gérard, j'y penses, mes séjours à la campagne quelque peu perturbés avec toutes ces élections cette année.

      Supprimer
  13. C'est beau le portail et le coup d'oeil sur le mur nous donne envie d'entrer pour regarder de plus proche. Sur héraldique je ne comprends rien. La discussion est à vous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Neyde, je lui trouve à ce portail une certaine élégance. Lorsque j'étais gamin, il était souvent ouvert et ne comportait pas cette partie qui le rend opaque.Le château était ainsi constamment visible sans oser porter un regard par dessus le mur.

      Supprimer