lundi 13 octobre 2014

Automne mémoriale




               " Ils étaient arrivés au bout de l'allée, tout près de la Porte de la Muette. Il se demanda si cette odeur d'automne, de feuilles et de terre mouillée,  ne venait pas du bois de Boulogne. Ou même, à travers le temps, de la forêt de Montmorency." 

Patrick Modiano, Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, Éditions Gallimard, 2014.






10 commentaires:

  1. belle photo - accord pour l'automne et les lignes de Modiano

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Teintes cuivrées de vieux cuir pour une reliure.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. C'est avec délicatesse que les feuilles tombent sur le sol.

      Supprimer
  3. Heureusement que les livres ne sont pas comme leurs ancêtres les arbres et qu'ils ne perdent pas leurs feuilles en automne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois, à force d'être lus et relus, les livres perdent leurs feuilles.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Dans les livres de Modiano comme une musique automnale teintée de nostalgie. Le temps retrouvé.

      Supprimer
  5. C'est un privilège de se promener avec lui
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme pour tous les auteurs que l'on aime, c'est une fête que de pénétrer dans leur jardin secret.

      Supprimer