lundi 27 août 2012

arcades 1



Lumière du matin

du rythme sur la portée

la chaleur monte




34 commentaires:

  1. Réponses
    1. > Philippe Bullot, tout d'abord une belle galerie, des arcades du XVIè siècle classées, en projection géométrique.

      Supprimer
  2. marcher de note en note, s'attarder sur les blanches

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Brigitte Celerier, s'attarder, certes, sur les blanches mais sans oublier les noires de la partition.

      Supprimer
  3. Points de fuite et perspectives...
    Un beau sujet pour travailler du crayon !

    Biseeeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Christineeeeee, travaille, travaille mon amie, je t'offre le sujet !

      Supprimer
  4. De notes en notes
    le temps se passe
    la lumière en douceur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Pensées au fil de l'eau, le temps s'égrène au fil des notes sans oublier de ménager quelques silences où les oiseaux chanteront.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. > JEA, à conditions de cadrer correctement !

      Supprimer
  6. Réponses
    1. > Michel, une sorte de cloître, ancien cimetière de la ville pendant plus de 600 ans, bordé d'une galerie. Malheureusement, la galerie Sud a été malencontreusement détruite malgré son classement aux Monuments Historiques...

      Supprimer
  7. Portes ouvertes dans le mur
    passages des fantômes du passé
    puissance de la lumière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Tilia, que de fantômes doivent ici errer. Malheureusement, bien qu'ouvert (tout récemment) au public, le lieu est fermé la nuit et ne pourrais de ce fait observer les nuits de sabbat.

      Supprimer
  8. Un jeu de lumière
    Architecture éphémère
    Musique temporelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Monique, une architecture qui varie d'heure en heure. Lumière du matin dans la galerie Ouest.

      Supprimer
  9. un temps avant
    un instant après
    liberté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Rêveuse bleue, ne pas jouer à contre-temps. Le Clavier bien tempéré comme exercice de style.

      Supprimer
  10. Quand la lumière dessine de nouvelles architectures dans l'ombre épaisse. Une grande sensation d'harmonie et de quiétude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Françoise Dumon, dans l'ombre épaisse, en levant les yeux, une belle charpente devinée. Sur le mur, les traces des anciennes chapelles. Tout ce qui reste d'un passé, d'une histoire, que pas même, à l'entrée, une plaque pourrait rappeler aux (rares) visiteurs.

      Supprimer
  11. Saute - mouton
    Saute - dos ronds
    de l'ombre à la lumière
    Gai! Gai le rigodon
    Tournis- coti tournis- coton

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Arlettart, c'est charmant et si j'étais plus jeune volontiers me joindrais au saute-mouton. Pour le rigodon, d'origine provençale, du bien beau monde vient y participe : Madame de Sévigné l'appréciait par dessus tout, André Campra et Rameau suivis de Ravel l'ont incorporé dans bien de leurs œuvres. Alors dansons, passant de l'ombre à la lumière.

      Supprimer
  12. Les Arcades! C'est le nom qu'on donne à l'École de Droit où j'ai étudié (les annés 50!), ici à São Paulo, à cause se son architecture. C'est aussi ce jeu d'ombre et de lumière. Il semble un cloître, mais pas de silence. Plein de jeunes étudiants et étudiantes! Un beau temps pour moi! Des beaux souvenirs!
    Belle photo, Pierre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Neyde, il y a peu, le Campo Santo était un lieu désertique et clos mis à part quelques manifestations occasionnelles où le public était admis. Aujourd'hui, après une coûteuse installation de vidéo surveillance, il est ouvert au public pour s'y prélasser sur des chaises ou lire ou, tout simplement, méditer. Toujours est-il que ce lieu, situé en pleine ville, est peu fréquenté. Difficile d'humaniser un ancien cimetière !

      Supprimer
  13. Ombre et lumière, un sujet qui fait toujours "tilt" ! Le temps s'arrête et c'est la plénitude...
    Belle semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. > Enitram, le temps figé

      " Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
      Suspendez votre cours :
      Laissez-nous savourer les rapides délices
      Des plus beaux de nos jours !

      Alphonse de Lamartine, le Lac

      Supprimer
  14. Réponses
    1. > Gérard Méry, tu vois cela par le petit bout de ta lorgnette ! N'empêche qu'avec mes demi-lunes, je parviens à lire les plus petites lettres.

      Supprimer
  15. Silence
    la lumière chuchote
    dans le cloitre

    RépondreSupprimer
  16. > Mémoire du silence, jouons à cache-cache derrière les piliers, avançons sur la pointe des pieds, en mesure et en silence. Pas vu, pas pris !

    RépondreSupprimer
  17. Magnifiques ombres d'arcades, la lumière les habites tandis que l'arcade devient l'ombre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie, un jeu d'ombre et de lumière. Spectacle en continu : variations sur un même thème qu'avec un peu de patience l'on peut surprendre levant les yeux de sur la page de son livre.

      Supprimer
  18. On comprend mieux pourquoi les moines marchent tête baissée: surtout, ne rater aucune lumière.

    RépondreSupprimer
  19. j'adore ces ombres basses
    j'en profite pour t'annoncer que mon blog a 4 ans à ce jour..

    RépondreSupprimer